Les grands jeux Centenaire FFE pour les camps d’été sont prêts !

Pour célébrer le centenaire de la FFE, toutes les meutes et toutes les unités sont invitées à faire vivre un grand jeu Spécial FFE pendant les camps d’été ! Un voyage dans le temps vous attend – l’occasion de découvrir l’histoire de la FFE et des femmes scoutes inspirantes … et de faire la fête !

Le jeu est clé en main, adapté à chaque tranche d’âge : 8-12 ans et 12-16 ans. Il y a même une petite vidéo explicative pour comprendre rapidement la structure du jeu ! On attend vos photos !

Grand jeu Centenaire FFE pour les camps d’été (version 12-16 ans/branche moyenne – éclée)

Pour fêter le centenaire de la FFE, toutes les unités sont invitées à faire vivre ce grand jeu Spécial Centenaire FFE ! Olave Baden-Powell elle-même va venir sur votre camp et proposer aux jeunes un grand voyage dans le temps à la découverte de la FFE. Et bien sûr, de retour en 2021, on fait la fête !!!

Continuer la lecture de « Grand jeu Centenaire FFE pour les camps d’été (version 12-16 ans/branche moyenne – éclée) »

Grand jeu Centenaire FFE pour les camps d’été (version 8-12 ans / branche cadette-loux)

Pour fêter le centenaire de la FFE, toutes les meutes/unités sont invitées à faire vivre ce grand jeu Spécial Centenaire FFE ! Olave Baden-Powell elle-même va venir sur votre camp et proposer aux louveteaux et louvettes un grand voyage dans le temps à la découverte de la FFE. Et bien sûr, de retour en 2021, on fait la fête !!!

Continuer la lecture de « Grand jeu Centenaire FFE pour les camps d’été (version 8-12 ans / branche cadette-loux) »

Marianne Cornevin,
historienne de l’Afrique

Marianne Cornevin est éclaireuse unioniste : dans le cadre de la FFE, elle rencontre Hélène Viannay qui la contacte ensuite quand il s’agit de monter le réseau de distribution du journal clandestin Défense de la France.

Après guerre, elle part avec son époux en Afrique, vit dans plusieurs pays notamment au Bénin. Médecin, elle exerce notamment en médecine scolaire. Quand le couple rentre en France, c’est l’histoire qui retient alors son attention. Initialement, elle travaille dans l’ombre de son mari, réalisant une partie des recherches pour sa thèse. Puis en 1972, elle publie elle-même le tome 2 de l’Histoire de l’Afrique lancée par son mari. Elle se penche ensuite longtemps sur l’Afrique du Sud et le régime de l’apartheid, mettant en lumière les falsifications de l’histoire qui y sont à l’œuvre. Elle travaille aussi sur une synthèse et vulgarisation des dernières découvertes archéologiques concernant le continent africain, où elle met en avant les technologies utilisées précocément par différents peuples africains.

Comme le retrace cet article passionnant de Libération, elle lutte avec son travail d’historienne contre « les idées reçues d’un européocentrisme délirant » dans la lecture de l’histoire de l’Afrique. Cet article vaut aussi le détour pour le récit de ses difficultés à s’imposer parmi les historiens en tant que femme, et femme de.

Sa page Wikipedia est par ici, et on cherche une photo!

Maud

Nicole Eizner, sociologue, militante pour la culture juive et l’anticolonialisme.

source : http://www.danielsinger.org/eloges2.html

Afin de de découvrir la vie de Nicole Eizner, je vous invite à lire sa page wikipédia crée dans le cadre des Astrales mais aussi son témoignage très détaillé dans le livre de Danielle Bailly : Traqués, cachés, vivants: des enfants juifs en France, 1940-1945 : ensemble de récits de témoignage

Elle y parle de son enfance en tant que jeune fille juive durant la guerre, de la déportation de ses parents mais aussi de ses sentiments de l’époque, de l’après guerre à Saint-Germain-des-Pré, de sa vision de la culture juive, du monde paysan (vis à vis de son travail mais pas seulement ) et de son militantisme.

Diane